Notre site web a détecté que vous utilisez un navigateur obsolète, cela peut vous empêcher d'accéder à toutes les informations ce site. Nous vous conseillons d'utiliser un navigateur récent tel que :
Ne plus afficher
Fermer
Contactez-nous

Liste des médecins soignant cette pathologie

Liste des chirurgiens soignant cette pathologie

Définition

Le tendon d’Achille relie les muscles du mollet au calcanéum qui est l’os du talon. C’est une sorte de corde constituée de nombreux filaments qui prolongent le muscle. Pour se soulever sur la pointe du pied, les muscles du mollet vont se contracter et se raccourcir. Le tendon va donc exercer une traction vers le haut et décoller le talon du sol.

Avec le temps ou lors des sollicitations répétées, les filaments du tendon peuvent s’affaiblir et le tendon peut alors se rompre brutalement lors d’un effort. On parle alors de rupture du tendon d’Achille.

On distingue les ruptures récentes et fraîches des ruptures anciennes du tendon d’Achille, passées inaperçues, négligées ou mal traitées.

  • Dans les ruptures fraîches, on dissocie les ruptures en plein tendon des ruptures en zone myotendineuse, c’est-à-dire à la frontière entre le muscle et le tendon.
  • Dans les ruptures anciennes, le muscle se rétracte et une résorption des berges se fait progressivement. Cela crée un espace entre les berges de la rupture avec une perte de substance tendineuse.

La rupture du tendon d’Achille va provoquer une difficulté à la marche, des douleurs et une diminution de la force.

Évaluation de la gravité

La rupture du tendon d’Achille va provoquer une difficulté à la marche, des douleurs et une diminution de la force. L’évolution spontanée se fait vers un élargissement progressif de la rupture, et donc une gêne de plus en plus importante, une réparation plus difficile et un résultat plus aléatoire.

Traitement médical

Un traitement orthopédique, c’est-à-dire une immobilisation dans un plâtre pendant deux mois et demi est possible, mais sans possibilité d’appuyer sur la jambe. Cependant, le risque de nouvelle rupture du tendon d’Achille est important.

Traitement chirurgical

En cas de lésion fraîche, en plein corps tendineux, une réparation simple du tendon est réalisée. Un petit abord chirurgical de quelques centimètres est centré sur la lésion.

Des fils vont être passés dans le tendon de part et d’autre de la rupture pour rapprocher les berges et réparer solidement le tendon. Des sutures complémentaires vont être ensuite réalisées pour harmoniser le contact entre les berges.

En cas de lésion ancienne, une chirurgie de reconstruction tendineuse est indispensable pour combler la perte de substance entre les berges.

Un abord chirurgical plus important est alors nécessaire. Une bande tendineuse est prélevée en amont de la lésion et retournée sur elle-même. Elle est ensuite suturée solidement par des fils sur la berge inférieure. Le site du prélèvement est fermé en fin d’intervention ; il va cicatriser et se renforcer avec le temps.

L’intervention sur une rupture du tendon d’Achille dure en moyenne une heure. Elle nécessite une hospitalisation d’environ deux jours. Elle peut être réalisée sous anesthésie générale. C’est votre anesthésiste qui décide avec vous de la meilleure anesthésie en fonction de votre état de santé.

Après l’opération, une attelle puis une botte en résine sont confectionnées. Le traitement de la douleur sera mis en place, surveillé et adapté de manière très rapprochée dans la période post-opératoire.

La rééducation post-opératoire et la reprise des activités

Une botte en résine doit être portée pendant six semaines. La marche s’effectue à l’aide de deux cannes et sans appui sur toute cette période. Au retrait de la botte, l’appui est autorisé. La rééducation commence alors chez votre kinésithérapeute. La marche normale est retrouvée à la fin du deuxième mois.

La reprise de la conduite automobile après intervention chirurgicale sur une rupture du tendon d’Achille est envisageable au troisième mois, ainsi que le retour au travail, une activité de bureau pouvant être plus précoce.

La reprise des activités sportives douces comme le vélo et la natation peut se faire après le troisième mois. La course à pied est possible après le sixième mois. Il faut souvent attendre le huitième mois pour reprendre les sports collectifs et la compétition.

Quels sont les risques et les complications d’une intervention chirurgicale sur une rupture du tendon d’Achille ?

En plus des risques communs à toute intervention chirurgicale et des risques liés à l’anesthésie, notons quelques risques plus spécifiques à une opération sur une rupture du tendon d’Achille :

  • La peau peut avoir des difficultés à cicatriser et nécessiter des soins infirmiers pendant plusieurs semaines, voire une reprise chirurgicale.
  • La survenue d’une infection, bien que rare (risque inférieur à 1 % dans notre établissement), est une complication sévère et peut nécessiter une reprise chirurgicale et la mise sous antibiotiques plus ou moins longue.
  • Il est possible que la zone opérée saigne et qu’il se forme un hématome. En fonction de son importance, une évacuation peut être nécessaire.
  • Les nerfs et artères qui entourent la cheville peuvent être accidentellement blessés lors de la chirurgie pour réparer une rupture du tendon d’Achille. Cette complication exceptionnelle peut occasionner une douleur, une perte de la sensibilité, voire une paralysie de certaines parties du pied. En cas de lésion artérielle, une chirurgie vasculaire peut être nécessaire.
  • Des petits caillots de sang solidifié peuvent se former et se coincer dans les veines des jambes, occasionnant une phlébite et nécessitant un traitement anticoagulant pendant plusieurs semaines.
  • Une raideur articulaire peut se développer si la rééducation post-opératoire n’est pas bien prise en charge.
  • Des réactions inflammatoires exacerbées peuvent entraîner des adhérences et limiter la mobilité de la cheville. Cependant, de nouveaux traitements existent et permettent de gérer plus facilement cette complication rare.

Les risques énumérés ci-dessus ne constituent pas une liste exhaustive. Votre chirurgien vous donnera toute explication complémentaire et se tiendra à votre disposition pour évoquer avec vous chaque cas particulier avec les avantages, les inconvénients et les risques de l’intervention sur une rupture du tendon d’Achille.

Quels sont les résultats attendus de votre opération sur une rupture du tendon d’Achille ?

Dans le cadre d’une rupture fraîche, le taux de cicatrisation tendineuse est de plus de 95%. Le tendon est d’ailleurs parfois plus épais. Le risque de nouvelle rupture du tendon d’Achille est inférieur à 5%.

Dans le cadre d’une rupture ancienne, le taux de cicatrisation est sensiblement le même, mais avec un délai plus long. La reprise des activités est alors retardée.

Les résultats des réparations chirurgicales après rupture du tendon d’Achille sont néanmoins très encourageants puisque la reprise des activités sportives au même niveau est obtenue dans plus de 90% des cas.