• Accueil > Membre inférieur - Genou, fiches patients > Le syndrome fémoro patellaire douloureux

Le syndrome fémoro patellaire douloureux

Il s'agit d'une affection très fréquente et bénigne en rapport avec une chondropathie de la rotule . Le cartilage est ramolli (chondromalacie) ce qui est source de douleurs et éventuellement de gonflement, d'instabilité ou de blocages.

Cette affection n'est pas grave mais il faut parfois plusieurs mois ou même plusieurs années , avec souvent de longues périodes d'amélioration, avant que tout ne rentre dans l'ordre.

Il est nécessaire durant cette période d'éviter le plus possible certaines activités

Dans la vie quotidienne:
• les mouvements de flexion du genou,
• accroupissements ou position à genoux (bricolage, jardinage...),
• position assise jambes pliées (voiture, cinéma...),
• le port de charges lourdes.

Dans la vie sportive
• les sports sur terrain dur ou en flexion (marche en montagne, le footing surr terrain dur, le tennis sur quick, ciment),
• l'haltérophilie, le step, la presse, l'aviron.

La pratique de certains sports est possible
• le crawl,
• le footing en terrain souple,
• la bicyclette sans résistance +++ (rodage articulaire),
• à dose modérée : foot (pas de terrain stabilisé ou foot en salle), rugby, sports de combat.

Il faut respecter la règle de la non douleur
• ne pas faire d'activités qui provoquent la douleur pendant ou après l'effort.

Il peut être nécessaire d'entreprendre une rééducation

Une rééducation du muscle de la cuisse (quadriceps) et un travail personnel, prolongé et régulier de ce muscle 6 à 12 mois afin de rééquilibrer la rotule ce qui permettra au cartilage de cicatriser plus rapidement et d'éviter les récidives.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d'Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

La chirurgie est plus néfaste que bénéfique dans ce genre de problèmes

L'arthroscopie (exploration de l'intérieur du genou à l'aide d'un système optique et d'une caméra vidéo) n'est réservée qu'au rares cas ou les douleurs s'aggravent de façon importantes malgré les conseils précédents et provoquent un handicap majeurdans la vie quotidienne (il existe alors en général d'autres lésions que celle de la rotule).

En conclusion:

Il n'y a rien de grave.

La cicatrisation du cartilage sera longue.

Se méfier de la flexion du genou.

Faire la rééducation du quadriceps.

Ne pas perdre patience.

Conçu est réalisé par :

Membre inférieur
Réseaux sociaux